Nous vivons dans un monde où la technologie moderne a pris une part prépondérante dans notre quotidien : énergie, téléphonie, internet, géolocalisation, appareils connectés... tout nous paraît simple et naturel de nos jours car il suffit, la plupart du temps, d'appuyer sur un simple bouton !

A vrai dire, il nous est quasiment impossible de nous passer de ces avancées technologiques tant elles font désormais partie de notre vie. Mais, toutes ces facilités "anodines" et intangibles nous font souvent occulter un point essentiel : la manière dont elles parviennent jusqu'à nous et l'impact que cela peut avoir sur notre santé...

Les ondes électromagnétiques : qu'est-ce-que c'est ?

Antennes relais, smartphones, tablettes tactiles, bornes wi-fi... pour communiquer, tous ces dispositifs reçoivent et émettent des ondes électromagnétiques de basse fréquence appelées "radiofréquences". Que ce soit à l'extérieur, ou au sein même de notre foyer, nous sommes donc en permanence traversés par ces radiations invisibles, inodores et silencieuses.

Les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses pour notre santé ?

Sauf en cas d'hypersensibilité, il est peu probable que des appareils émettant des ondes électromagnétiques nous troublent au point de provoquer des effets indésirables sur notre organisme. Toutefois, les radiofréquences qu'ils propagent dans l'air traversent inévitablement notre organisme.

Plus le dispositif émetteur est proche de nous et plus ces radiofréquences nous impactent : si l'on peut raisonnablement douter des effets nocifs d'une antenne-relais distante de plusieurs dizaines de mètres, on peut toutefois s'interroger sur l'effet d'appareils domestiques situés à 3 ou 4 mètres, voire à quelques centimètres et, pour certains d'entre eux, en contact direct avec notre corps !

Le cas le plus probant est le téléphone portable : souvent à proximité ou collé à notre oreille, les radiofréquences qu'il émet sont directement absorbées par les tissus superficiels de notre épiderme. Notre corps étant essentiellement composé de molécules d'eau, celles-ci sont "chauffées" artificiellement (principe du four à micro-ondes).

Si les ondes électromagnétiques sont considérées comme inoffensives à court terme, on peut toutefois s'interroger sur leur possible dangerosité sur le plus long terme : quel peut-être l'impact sur notre santé (au bout de 20 ou 40 ans) d'une exposition multiple et prolongée au rayonnement électromagnétique ?

Les études scientifiques :

INTERPHONE : coordonnée par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) et menée par 13 pays, cette étude avait pour but d'évaluer le risque de développement de cancers du cerveau lié à l'utilisation du téléphone portable. Sur une période de 10 ans (2000/2010) l'étude a révélé un risque probable d'apparition de tumeurs cérébrales chez les sujets utilisant fréquemment leur téléphone portable : risque de gliome de 40% supérieur et risque de méningiome de 15% supérieur à la moyenne de la population non exposée.

Bien que les scientifiques n'aient pas été en mesure, à l'époque, d'établir un lien de causalité, nombre d'entre eux recommandent aujourd'hui une nouvelle étude. En effet, les modes d'utilisation et les personnes exposées sont différents : de nos jours, le téléphone portable est un concentré de technologies (applications, internet, réseaux sociaux...). Il est donc utilisé sur une période médiane beaucoup plus longue et, aussi et surtout, par une population de plus en plus jeune chez qui il provoque souvent une forte addiction.

A ce titre, en Mai 2011, l'OMS a décidé de classer les radiofréquences dans la catégorie 2B des agents pouvant être cancérogènes. Ainsi, il devient "urgent" de mener une étude portant sur un laps de temps de 20, 30 ou 40 ans ! Mais peut-être sera-t-il déjà trop tard ?

L'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié, en 2016, les résultats d'une expertise portant sur les "radiofréquences et la santé". Bien que l'Agence ne soit pas en mesure d'établir des effets sanitaires avérés sur le court terme, elle reste plus nuancée sur le plus long terme concernant les utilisateurs "intensifs" de téléphones mobiles en avançant notamment une "possible augmentation du risque de tumeur cérébrale".

Il est également noté qu'un rapport global des risques sanitaires liés aux radiofréquences ne peut pas être délivré, à ce jour, en l'absence de données fiables sur l'impact :

  • des derniers protocoles de communication tels que la 4G.
  • de la multiplication des dispositifs domestiques et extérieurs exploitant des radio-fréquences : antennes-relais, bornes wi-fi, box internet, bluetooth, ordinateurs, tablettes, téléphones sans fil...

Troubles, symptômes et pathologies probables :

Le corps humain est un champ d'énergie harmonique à différentes fréquences. Toutes nos cellules communiquent entre elles grâce à de fines impulsions électriques. Cependant, si des fréquences artificielles extérieures pénètrent nos cellules, la communication cellulaire naturelle est perturbée. Cette disharmonie, à son tour, peut provoquer des troubles plus ou moins graves.

Certains rapports tendent à démontrer que de nombreuses personnes souffrent de divers problèmes de santé inexpliqués. En particulier celles sensibles au rayonnement électromagnétique (électrosensibilité EHS). Cela signifie qu’il peut y avoir un lien entre l’augmentation du rayonnement électromagnétique et certaines affections chroniques.

Selon les auteurs de "Electrostress & Health" (Prof. Dr. Ir. Michiel Haas et Henk Wever, MSc.) : en Allemagne, les caisses d'assurance maladie et le ministre de la Santé affirment que 30% de la population souffre de désordres environnementaux, dont l'électro-stress fait partie. En Suisse ce sont 61% des médecins généralistes, et 95% des médecins en Autriche, qui évoquaient en 2010 un lien probable entre les problèmes de santé et les champs électromagnétiques.

Voici un extrait de l’appel des médecins internationaux datant de 2012 : "Notre corps est constitué en grande partie d’eau et il est contrôlé par des impulsions bioélectriques. Les rayonnements électromagnétiques peuvent interférer avec ces processus naturels. Ces rayons pénètrent dans le corps et empêchent un apport cellulaire optimal. Si nous sommes exposés à des champs électromagnétiques artificiels (appelés smog électromagnétique), ceux-ci peuvent avoir un impact fondamental sur les processus biologiques de notre corps, avec les effets suivants :

  • Manque de concentration, stress et problèmes de sommeil.
  • Perturbation de l'équilibre de notre système nerveux végétatif.
  • Affaiblissement du système immunitaire et troubles métaboliques.

A quoi doit-on s'attendre demain ?

Malgré de nombreuses études, le danger que représentent les rayonnements électromagnétiques pour les êtres vivants fait l’objet d’un débat très controversé : la communauté scientifique manque encore de recul pour se prononcer et des conclusions fiables ne nous parviendront probablement pas avant des décennies. A défaut de certitudes, chaque personne devrait donc se faire sa propre idée à cet égard, estimer le degré de risque auquel elle est prête à s'exposer et prendre ses précautions en conséquence.

Selon mon opinion personnelle, les rayonnements électromagnétiques causés par des dispositifs tels que les GPS, les micro-ondes, le Bluetooth, les compteurs intelligents, les téléphones portables, les téléphones DECT ou le Wi-Fi, peuvent avoir un effet négatif sur la santé de tous les êtres vivants. Les enfants sont les plus vulnérables aux ondes électromagnétiques car leur boite cranienne est plus mince que celle des adultes et leurs cellules peuvent être plus sensibles aux radiations. De nombreux médecins voient des liens potentiels entre les problèmes de santé et les rayonnements électromagnétiques (International Doctors Appeal).

Mon avis personnel :

Quelle valeur accordons-nous à notre santé ? Nous portons parfois tant d'attention et d'efforts à des choses pourtant futiles et nous oublions souvent l'essentiel : cette Santé qui, pour beaucoup, nous est offerte dès la naissance... un don de la Vie qui nous paraît naturel, inné, automatique : il ne faut cependant pas oublier que la Santé est un équilibre complexe, fragile et qu'on peut la perdre à tout instant.

Il est curieux de constater que beaucoup de gens n'ont ni le temps, ni l’énergie, ni simplement une attention particulière à leur bien-être et à leur santé : considérant peut-être que cela est une chose définitivement acquise... tombant un jour malades, ces mêmes personnes déploieront alors des efforts considérables pour se soigner. Mais, ne dit-on pas qu'il vaut mieux Prévenir que Guérir ? Ne vaut-il pas mieux préserver ce trésor de la Vie avant de risquer d'en être privé ?

Un dicton dit que "notre santé est notre plus grande richesse" : sans elle, la vie n’est pas la vie mais juste un état de souffrance. Il est donc primordial de vivre une vie saine, heureuse et longue : et, le meilleur investissement en ce sens consiste à apporter un soin particulier et constant à notre propre santé.

Sources & Liens utiles :

Wifi à L’école – Le tour de la question : Numérique sans wifi 3 juillet 2015
Les dangers du réseau 5 G 12 nov. 2018
Study in collaboration with the BION Institute
US National Library of Medicine, National Institute of Health

Haas, Michiel & Wever, Henk. Elektrostress & Gezondheid, Bussum, Nederland: Nibe Publishing, 2011. Print.
Nuday, Carly. Water Codes, California: Water Ink, 2014. Print.
Weidel, Luise.  Radiation Fields, Aachen, Germany: Werbung & Druck, Kreutz, 2008. Print.
Van Huffelen Karel & Caroline. Onzichtbare risico’s in het Draadloze Tijdperk, Nederland: The Cross in the Circle of Light, 2008. Print.

Avertissement : bien que l'auteur fasse de son mieux pour que les informations délivrées soient correctes et dénuées de toute ambiguïté, il ne peut en aucun cas garantir qu'elles soient adaptées à toute situation individuelle. Ces informations sont donc fournies "telles quelles" et sans aucune forme de garantie de résultat. Ainsi, l'auteur ne saurait être tenu pour responsable de tout dommage lié à une interprétation erronée de ses propos de la part de l'utilisateur/lecteur. En conséquence, et pour toute maladie ou pathologie supposée ou avérée, l'auteur invite expressément l'utilisateur/lecteur à consulter son médecin traitant qui demeure, en tout état de cause, la seule personne apte à établir un diagnostic et à en définir, éventuellement, les traitements adaptés.

Découvrir les produits EAURICA :

Produits VivoBase

Nouveau compte - Inscription

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous Ou Réinitialisez votre mot de passe